repriseferrevannes2007_595

Ce spectacle représente 31 chansons de Léo Ferré, le Léo poète et tendre, celui de ses débuts, le Ferré des cabarets parisiens de la rive gauche, des années 50 et 60. Le grand Léo Ferré qui faisait le bonheur de multiples interprètes à qui il offrait ses chansons les plus populaires. Le spectacle présente même quelques inédits de l’époque que Ferré n’a jamais enregistré. Valses, javas, tangos, ou ballades poétiques, Ferré à cette époque était proche de son public.

Le 18 août 1972, au milieu d’une tournée en Bretagne avec son ami Milig Glenmor, Ferré chante pour la première fois sous un chapiteau à Sarzeau « Les étrangers », une chanson qu’il vient d’écrire pour son ami Lochu, célèbre marin vannetais au grand cœur et vieux militant libertaire : « Quand la mer se ramène avec des étrangers / En Bretagne y a toujours la crêperie d’à côté / Et un marin qui t’file une bonne crêpe en ciment / Tellement il y a fourré des tonnes de sentiment / …Lochu ? L’An Dix mille… Tu t’rapelles ? / Lochu ? L’An Dix mille…L’An Dix mille L’An Dix mille… ».

A plusieurs reprises Lochu et Ferré se retrouveront sur le port de Vannes, de Brest ou de Lorient pour réinventer « l’An Dix-Mille… ». Une rêverie utopique colorée et fantasque autour du thème de la mer et des voyages.
André Forner

  • Share/Save/Bookmark